C’est donc dans la vallée de la BLANCHE et plus précisément a SEYNE les ALPES, pays traditionnellement conquis aux races Charolaise et Limousine, que nous avons décidés d’introduire depuis 2009 une « nouvelle » race bovine : l’Aberdeen Angus.

Originaire de la région d'Ecosse elle est à dominante noire sans cornes. Robuste, facilement adaptable, peu exigeante, maternelle et très précoce, la race Angus supporte très bien tant les conditions hivernales que les fortes chaleurs.

Sa rusticité est aussi une qualité qui lui permet de se débrouiller seule dans les pâturages et de se nourrir exclusivement d'herbe.

Quand à ses qualités bouchères, elle est l’une des leaders dans les pays anglo-saxons et est très populaire en Amérique du Sud comme du Nord !

L’Angus produit une viande rouge sombre, tendre et légèrement persillée. La viande est reconnue pour sa qualité, sa tendreté et son goût incomparable. De plus le bœuf Angus est d'une très grande docilité, cette absence de stress fait qu'il n'y a aucune acidité dans la viande.

Veau Angus

Durant l’été, notre cinquantaine de vaches et leur suite se nourrissent d’herbe sur les parcours à proximité de l’exploitation ou en estive à plus de 2 000 mètres d'altitude du coté de Barcelonnette.

Au début de l’hiver tout ce beau monde se retrouve à l’abri dans de spacieux bâtiments et sont alors nourris par nos soins de foin et céréales totalement bio en grande partie produits sur l’exploitation.

Nos veaux sont élevés avec leurs mère jusqu’à l’âge de 6 à 8 mois (âge de l’abattage), se nourrissant de lait, d’herbe et de céréale de grand épeautre (céréale très ancienne).

 

Cette alimentation donne une viande légèrement rosée, gouteuse et tendre que nous vous invitons à gouter !

 

Une médecine alternative:

L’agriculture biologique ne se porte pas seulement sur l’alimentation ou la protection de l’environnement, elle concerne aussi la santé de nos animaux.

Depuis plusieurs années maintenant, nous soignons notre troupeau grâce aux médecines alternatives.Ainsi nous essayons d'utiliser en priorité l’homéopathie, l'aromathérapie (huiles essentielles), l'ostéopathie, la géobiologie.

Ces solutions en remplacement aux traitements vétérinaires  traditionnels (allopathie) sont à la fois efficaces, naturelles, peu couteuses et représentent l'avantage de ne pas laisser des résidus de traitement dans la viande.